CO2solidaire : compensation et solidarite climatique

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Augmenter la taille de la police
  • Taille de la police par défaut
  • Diminuer la taille de la police

La plateforme de compensation des associations françaises

CO₂Solidaire est le programme de compensation carbone volontaire initié et porté par le GERES. Il tient le rôle de facilitateur pour 2 autres associations françaises: Initiative développement et Bleu-Blanc-Cœur. Ethique et transparence sont les valeurs fondatrices de notre programme qui donne la priorité aux actions de terrain.

La temporalité des crédits carbone

Envoyer Imprimer PDF

Il peut exister un décalage dans le temps dans l’acte de compenser une quantité de GES et la réduction d’émissions correspondante. La période de comptabilisation ou d’accréditation, c'est-à-dire la période où les économies de GES auront bien lieu peut être :

  • Soit la durée du projet,
  • Soit la période d’accréditation définie dans le cadre de Kyoto.

Il se peut que la période d'accréditation pour les crédits carbone soit différente de la durée du projet. Dans le cadre du MDP, le porteur de projet peut choisir entre deux alternatives:

  • une période fixe de 10 ans au plus sans renouvellement
  • une période de 7 ans reconductible deux fois, soit une période maximale de 21 ans.

Cette décision est prise au cas par cas. Elle est notamment conditionnée par la performance prévue du projet, sa durée de vie, le montage financier qui le soutient et l’évolution du scénario de référence. Pour chaque période de comptabilisation, il faut préciser la date de démarrage et la durée de la période de comptabilisation. Ces informations sont précisées dans le PDD.
Au moment de renouveler la période d’accréditation, le PDD est entièrement revu et réajusté de façon à prendre en compte les évolutions apportées sur le terrain par le projet depuis sa mise en oeuvre.
Enfin, la période d’accréditation de la méthodologie VCS (Verified Carbon Standard) diffère de celle du MDP sur la période de 10 ans car elle est renouvelable une fois.

Les crédits carbone ex post et ex ante

On distingue ainsi 2 types de crédits :

  • Les crédits Ex post : Le crédit est dit « acquis ». Les économies d’émissions de GES ont déjà eu lieu sur le projet.
  • Les crédits Ex ante : Le crédit est dit « futur ». Il s’agit d’une anticipation sur la future génération des crédits carbone.

La vision ONG, toujours au sens acteur de terrain, amène le GERES à considérer cette dernière catégorie de crédit comme source de préfinancement.
La vente anticipée de crédits est particulièrement  bien adaptée à des projets de développement notamment lorsque ceux-ci nécessitent des phases de diagnostic et de R&D plus ou moins longues et indispensables au projet. Or ces phases ne produisent pas de crédits carbone.

Exemples concrets sur les projets CO2Solidaire :

> Cambodge
: les émissions évitées sont vérifiées annuellement par une EOD agrée par l’ONU. Il s’agit donc de crédits acquis. En 2009, par exemple, la vérification par Bureau Veritas a permis de valoriser des économies de GES qui ont eu lieu en 2008. Cependant, il reste possible sur tout projet disposant de crédits acquis, de réserver des crédits futurs.

> Afghanistan
: le programme de construction des bâtiments a débuté en janvier 2003 et la période d’accréditation est de 10 ans à partir de l’année de construction du bâtiment. Nous avons alors autant de période d’accréditation que de constructions réalisées chaque année. La première court de 2004 à 2013, la dernière de 2012 (dernière année du projet) à 2021.

> Himalaya Indien
: le programme de construction de 1000 bâtiments solaires passifs a débuté en 2008, la période d’accréditation est de 10 ans à partir de l’année de construction du bâtiment. La validation du PDD et la vérification du projet ont eu lieu en 2010.

 

Vous êtes ici Notre démarche Transparence Temporalité des crédits carbone